Le LSD
 
Version Allemand Version Anglais
 

LSD LSD, diéthylamide de l'acide lysergique, C20H25N3O, MM 323,2

Le LSD est un alcaloïde de group des indoles, qui est obtenu à partir de l'ergot de seigle (champignon parasite du seigle, nom botanique: Claviceps pupurea). Notion de consommateur: acide.

Le LSD se présente sous la forme d'un buvard, d'une «micropointe» ou sous forme liquide. Un «trip» contient entre 50 et 400 micro-grammes de LSD.

L'histoire

En 1943 Dr. Albert Hofmann, directeurs du laboratoire de matière naturel de l'entreprise pharmaceutique Sandoz découverts dans l'auto expérience les effets psychiques du LSD. Il s'est sentie agité et comme dans l'anesthésie, et particulièrement impressionnant pour lui étaient des visions kaléidoscope aux yeux fermés. Des quantités, déjà faibles, en moyenne que 100 micro-grammes LSD, ne suffisent à plus de pendant huit à douze heures pour une modification sensorielle. Pris oralement, l'effet de LSD commence après 45 minutes, injecté après peu de minutes.

L'effet physiologique

Le LSD agit physiologiquement surtout sur le tronc de cerveau, particulièrement sur le «système limbic», qui oriente les réactions émotionnelles à des attractions de sens et sur le «système réticulaire» qui influence le choix des informations. En outre d'autres réactions végétatives devient provoqué, les pupilles sont étendus, il peut conduire à une nausée et à un vomissement, une modification subjective de la régularisation de chaleur (sentiments soudains de froid) est décrit ici. Pharmacologique il vient considérable rapide à une «accoutumance», c.-à-d. que déjà le troisième jour un continu consommation de LSD on doit augmenter le dose pour obtenir le même effet.

L'effet psychique

Stanislav Grof (1978) étudiait surtout les effets psychiques de LSD. Un brillant accru de couleurs, ainsi qu'une intensification générale de la perception sont appelés comme première caractéristique. Avec des doses élevés des «pseudo-hallucinations» peuvent apparaître , p. ex. clignoter et le scintiller de couleur, des couleurs vives en cercle, ellipse, spirale ou paysage, des fleurs, mais également des masque, qui restent aux oeils fermés. En général la clarté de conscience sous des doses normal de LSD toutefois maintient. Des expériences mystiques et des aperçus psychologiques dans la propre personnalité, p. ex. structurations de comportement de névrose, avec un caractère de preuves, ont conduit à la notion de l'élargissement de conscience" par des drogues hallucinogènes. Sur la base de ces expériences, le LSD, a été utilisé p. ex. par Hans-Carl Leuner (1962) dans la psychothérapie.

Les Dangers

Comme dangers physiques par la consommation de LSD des coupures dans les cellules de corps ou les malformations chez les enfants dont les mères ont pris dans la grossesse lsd sont particulièrement mentionnées.

Comme danger psychique surtout les dits en anglais «bad trips», une accumulation de crainte aiguë, est appelée comme réaction spontanée, qui ressemble à une réaction de psychose de courte durée. Des contenus des "bad trips" sont des craintes de poursuite, le concerné se sent généralement poursuivis par des animaux sauvages ou toutefois de la police. Généralement les trips mauvaises (bad trips) diminuent automatiquement à nouveau ou on peut les traiter avec des médicaments (p. ex. Neuroleptica ou Valium). Pour des personnes disposées en conséquence, un psychose (généralement sous la forme de schizophrénie hallucinatoire-paranoïde) peut «déclenché», c.-à-d. qu'on déclenche. L' autre danger par la consommation de LSD réussit dans les accident ou les délit, déclencher par méconnaître le réalité, p. ex. chute dans le certitude de pouvoir voler ou physique attaque contre d'autres sur la base des idées paranoïdes. En outre, aussi encore des semaine ou des mois après la dernière consommation de LSD il peut arriver ce que l'on appelle flashbacks, c.-à-d. «une psychose de l'écho» avec intensif crainte et sentiment de désorientation, qui peut agir comme un poussée de psychose.

L'analytique toxicologique

La concentration urine au LSD inchangé se trouve dans le secteur de 1-55 ng/ml, 24 heures après l'admission orale de 200-400 µg LSD. Le métabolisme de LSD n'est pas encore clarifié complètement. Le métabolite principal est le 2-oxo-3-hydroxy-LSD. La disposition au moyen de GC/MS- ou LC/MS-Analyse. Les échantillons urine sont effectué généralement sensibles contre la lumière et des températures accrues. Les échantillons restent solidement lors d'un stockage foncé et surgelé jusqu'à 4 semaines.

Conrad electronique
Recherche personnalisée

 

 

 

Dernière modification: 29/02/2012 - IMPREINTE - FAQ